25.1 Discours indirect et la concordance des temps - Introduction


Il n' est pas vraiment surprenant que les faits soient raconter dans l' ordre chronologique juste.

Je suis allé dans une boulangerie, j' ai acheté un petit pain et je l' ai mangé.

C' est évident qu' on ne peut pas faire autrement et que la phrase n' a aucun sens si on change l' ordre chronologique.

Je l' ai mangé, j' ai acheté un petit pain et je suis allé dans une boulangerie.

Ce qui semblerait complètement trivial ne l' est plus si on le regarde d' un peu plus près. La chose se complique quand le point de référence n' est plus le moment dans lequel se trouve le locuteur, ce qui représente la situation normale, mais le moment dans lequel les évènements se présentent dans l' esprit de quelqu' un ou quelqu' un les raconte.

Faites attention à ces phrases:

Il dit: "Je suis allé à la boulangerie, j' ai acheté un petit pain et je l' ai mangé."
Il dit qu' il est allé à la boulangerie, qu´il a acheté un petit pain et qu´il l' a mangé.
Il a dit qu' il était allé à la boulangerie, qu´il avait acheté un petit pain et qu´il l' avait mangé."

Maintenant nous voyons qu' il a un changement de temps si la phrase commence par un passé composé puisque les événements se sont passés avant d' être racontés par quelqu' un. La chose est un peu plus compliquée, puisque les événements peuvent s´être déroulés avant d' être racontés, au même moment où ils sont racontés ou après qu' ils sont racontés.
avant: Il a dit, qu' il était allé dans une boulangerie, avait acheté un petit pain et l' avait mangé.
en même temps: Il a dit, qu' il allait à la boulangerie, achetait un petit pain et le mangeait.
après: Il a dit qu' il irait à la boulangerie, achèterait un petit pain et le mangerait.
Nous avons le même problème, le point de référence n´est pas le présent du locuteur, si les faits se reflètent dans l' esprit de quelqu' un, parce qu' il pense, songe, croit, a peur.
avant: Il a pensé qu' il était allé à la boulangerie, avait acheté un petit pain et l' avait mangé.
en même temps: Il a pensé qu' il allait à la boulangerie, achetait un petit pain et le mangeait.
après: Il a pensé qu' il irait à la boulangerie, achèterait un petit pain et le mangerait.
En français tout cela est assez compliqué puisque la chronologie des faits est à respecter même dans le cas que le verbe demande le subjonctif.
en même temps / après: Il avait peur qu' elle vienne.
avant: Il avait peur qu' elle soit venue.

S i vous voulez en savoir plus voir

http://www.franzoesisch-lehrbuch.de/grammatik/kapitel18/18_3_2_1_gehobener_stil.htm)



contact mentions légales déclaration de protection de donnée